Organisme de Sélection de la Race Montbéliarde
Un parlement, une association d’éleveurs, une source de références
Organisme de Sélection de la Race Montbéliarde
Un parlement, une association d’éleveurs, une source de références

Info indexation 2016.2

Actualité du 05/07/2016

58 taureaux indexés en ISU pour la 1ère fois !

42 d’entre eux (taureaux en I, J et L) sont de jeunes taureaux sans fille nouvellement mis en marché (ISU moyen: 142.8).16  autres viennent d’être indexées avec leurs filles dont 14 (ISU moyen : 119.8) après confirmation sur descendance : dans cette gamme, 2 taureaux se hissent à plus de 145 d’ISU.

Niveau moyen des 58 nouveaux

Tx par.

ISU

INEL

LAIT

TP

TB

STMA

REPRO

LGF

NAI

5,74

134,7

25,4

500

0,6

0,1

0,1

0,2

0,4

88

MO

CO

BA

AP

MA

TR

VB

VT

TE

VEL

111

103

103

107

112

107

96

107

105

88

 

Sur ces 58 taureaux, 11 (sans fille) affichent un ISU >= à 150 dont le N°1 racial (171 pts) ; 7 parmi les 11 ont les 3 index fonctionnels positifs et 2 possèdent un taux de parenté <= à 5.7 (moyenne raciale) !

Niveau moyen des 11 nouveaux taureaux >= à 150 d’ISU

Tx par.

 ISU

    INEL

    LAIT

    TP

    TB

 STMA

 REPRO

 LGF

 NAI

6,14

154,8

38,5

725

1,0

0,1

0,4

0,5

0,6

88

    MO

    CO

    BA

    AP

    MA

    TR

    VB

 VT

 TE

 VEL

116

110

106

107

115

108

96

108

110

88

 

Une offre très large !

119 taureaux possèdent un ISU >= à 140 parmi lesquels 15 (dont 9 nouveaux) ont un taux de parenté à la population <= à la moyenne raciale. Il sera donc tout à fait possible de réaliser des accouplements de haut niveau génétique bien maitrisés en consanguinité !

Le palmarès à 150 d’ISU et plus passe de 27 taureaux en avril dernier à 30 (dont 5 avec des filles) à cette sortie ! Leur niveau moyen en reproduction (+0.5 contre +0.3 en avril) traduit l’effort de sélection sur ce critère. Ainsi 21 de ces 30 taureaux affichent leurs 3 index fonctionnels positifs !

Niveau moyen des 30 taureaux >= à 150 d’ISU

Tx par.

ISU

INEL

LAIT

TP

TB

STMA

REPRO

LGF

NAI

6,40

154,5

39,5

688

1,2

0,7

0,5

0,5

0,6

89

MO

CO

BA

AP

MA

TR

VB

VT

TE

VEL

113

107

102

110

113

105

95

107

109

88

 

Variations individuelles 

La prise en compte de nouvelles filles impacte en moyenne peu les index des taureaux (voir tableau ci-dessous). Par contre les variations individuelles peuvent être conséquentes : ainsi, les extrêmes varient de – 22 points d’ISU à + 5 parmi les 33 taureaux dont le nombre de filles passe de – de 11 à + de 10 entre avril et juin ! La nécessité d’utiliser un nombre suffisant de reproducteurs dans un élevage doit donc rester la règle ! 

Evolution moyenne entre avril et juin 2016 (par année de naissance)

année de naissance

Nombre taureaux

ISU

NB filles en + dans index lait

CD LAIT

INEL

NB filles en + dans index MO

CD MO

MO

STMA

REPRO

LGF

2006

173

-0,1

19

0,1

-0,2

17

0,1

-0,1

0,00

-0,01

0,02

2007

146

-0,6

9

0,1

-0,3

9

0,1

-0,2

0,00

-0,01

0,01

2008

120

-0,1

9

0,1

-0,2

13

0,1

-0,3

0,02

0,00

0,05

2009

82

-0,3

35

0,3

0,0

54

0,8

-0,5

-0,02

0,03

-0,05

2010

106

-1,7

92

3,4

-1,5

106

5,0

-0,8

0,01

0,02

-0,04

2011

112

-2,4

27

4,7

-2,2

24

5,6

-0,7

0,01

0,02

-0,01

2012

131

-0,7

0

0,2

-0,7

0

0,2

-0,5

0,01

0,02

-0,05

2013

61

-1,9

0

0,6

-2,2

0

0,5

-0,5

0,00

0,08

-0,01

2014

14

-1,6

0

0,4

-1,2

0

0,4

-1,5

0,01

0,03

0,01

évolution moyenne

-0,9

23

1,1

-0,8

26

1,4

-0,4

0,00

0,01

-0,01

 

 

Pour plus d’infos sur les variations par taureaux téléchargez le fichier Excel des variations.