Organisme de Sélection de la Race Montbéliarde
Un parlement, une association d’éleveurs, une source de références
Organisme de Sélection de la Race Montbéliarde
Un parlement, une association d’éleveurs, une source de références

En bio et sans concentrés : un résultat qui interpelle

Actualité du 27/03/2017

Malgré la conjoncture, une trentaine d'éleveurs mayennais s'est mobilisée le vendredi 10 mars pour l'assemblée générale du syndicat. La matinée était riche de diverses présentations d'activités 2016 : Gènes Diffusion, Jura-Bétail, Evolution, CLASEL (contrôle laitier Mayenne-Sarthe) et O.S Montbéliarde. Après le repas convivial, les participants rejoignent l'exploitation de Raphaël Gilmas, éleveur à Deux-Evailles. Installé en 2003, Raphaël a démarré sa carrière dans un système intensif. Non satisfait de celui-ci, il se remet en cause et passe en agriculture biologique en 2010. Depuis 2014, il n'utilise plus de concentrés dans sa ration et travaille au maximum avec l’herbe. « L’économie réalisée par l’arrêt des concentrés m’a permis d’investir dans une mélangeuse afin de valoriser au mieux les fourrages et gagner en temps de travail ». Grâce à la cohérence de ce système, l'exploitation de Raphaël Gilmas dégage 100 000 € d'EBE. Sur la campagne 2015 - 2016, elle a produit 357 000 litres avec 64 montbéliardes pour un niveau d’étable moyen de 5 611 kg de lait à 31,9 g/kg de TP (données CLASEL). Le prix moyen payé à l’éleveur de ces 12 derniers mois est de 455,8 €/1 000 litres.

Quelques repères techniques et économiques :

-        65,3 ha de SAU dont 63,6 ha de SFP

-        Âge moyen au vêlage : 28 mois

-        Lait : niveau moyen des vaches : 24,5 kg pour les multipares - 18,5 kg pour les primipares

-        Qualité du lait : 90 % NCV < 300 000 - 3 % NCV > 800 000 - 2 % de VL ayant fait une mammite, 0 % de récidive

-        Reproduction génisses : 1,1 IA/IAF - 89 % réussite à la première IA - 0 % à 3 IA et plus

-        Reproduction vaches : 1,9 IA/IAF - IVV : 381 jours - IV-IAF moyen : 90 jours

-        ISU Moyen 116, 100 % génotypage depuis 2011

-        Marge brute lait : 370 €/1 000 litres soit 1 866 €/ha SFP), EBE : 313 €/1 000 litres

 

Vous pouvez retrouver le détail de la description de cette journée via ce lien.

La Mayenne, terrain conquis ?

La Mayenne est le département ligérien ou l’on dénombre le plus de femelles montbéliardes inscrites au contrôle laitier. La mobilisation importante des éleveurs lors des journées techniques, AG…  illustre bien leur motivation et leur conviction pour la race, qu’ils soient débutants ou pas. Pour illustrer cette progression, voici les données CLASEL (campagne 04/2015 – 05/2016) en comparaison avec les autres races laitières : 

 

 

 

Montbéliarde

Holstein

Normande

Lait brut

Primipares

7 553

6 518

8 874

7 899

6 762

6 084

TP

TP Primipares

33,5

33,7

32,3

32,5

34,9

34,8

TB

TB Primipares

40,1

40,3

39,9

39,8

43,0

43,1

IVV

399

436

407

IA/ IAF vaches

IA/ IAF génisses

1,7

1,6

2,3

1,7

2,1

1,7

% réussite IA 1 vaches

% réussite IA 1 génisses

56

60

44

56

50

62

% 3 IA et plus vaches

% 3IA et plus génisses

12

11

21

13

18

11

% NCV < 300 000 vaches

% NCV < 300 000 primipares

84

90

81

90

79

86

% NCV > 800 000 vaches

% NCV > 800 000 primipares

6

4

7

4

8

5

Comptages cellulaires (x 1 000)

240

275

295

Nombre de mammites vaches

Nombre de mammites primipares

5

1

12

2

14

3

% vaches ayant fait une mammite

% primipares ayant fait une mammite

6

3

12

8

13

10

% récidive mammites vaches

% récidive mammites primipares

11

11

21

14

 

20

14