Organisme de Sélection de la Race Montbéliarde
Un parlement, une association d’éleveurs, une source de références
Organisme de Sélection de la Race Montbéliarde
Un parlement, une association d’éleveurs, une source de références

Des montbéliardes robustes avec de la musculature

Actualité du 20/04/2017

Avant d’arriver en Belgique, vous passerez sans doute au cœur de la Thiérache, qui correspond aux contreforts du massif ardennais, avec ses superbes contrées vallonnées et bocagères et ses habitats typiques en brique rouge. C’est là que le 20 avril, une cinquantaine de personnes a répondu présente à l’invitation de l’association Chti’Montbéliarde pour la visite du Gaec de la Montbéliarde (Plomion, département de l’Aisne). En ce mercredi, les enfants accompagnent leurs parents pour voir des « rouges ». Parmi les éleveurs visiteurs, les uns ont déjà une majorité de montbéliardes, d’autres quelques-unes, d’autres encore sont en croisement ou réfléchissent pour « faire le saut ». Les objectifs sont donc divers pour cette journée : découvrir, échanger, prendre de bonnes astuces et progresser.

Le Gaec Woimant a monté son troupeau de
montbéliardes à partir de 26 vaches achetées en 1992.

La présentation du Gaec de la Montbéliarde, chiffres à l’appui, démontre parfaitement les atouts de la race : robustesse, co-produit viande et qualité du lait (cf le document de présentation). Eric et Freddy Woimant, sont à la tête d’un troupeau de 88 vaches pour produire près de 700 000 litres de lait. Tous les animaux sont valorisés au maximum : engraissement des mâles, finition des vaches de réforme (370 kg de carcasse en moyenne !), vente de génisses portantes. Avec un taux de renouvellement faible (16 %) et très peu de pertes, le « produit-animaux » est très important aux yeux des éleveurs. Si bien qu’ils tiennent prioritairement à conserver des animaux robustes avec de la musculature.

Autre moment fort autour de la découverte de la nurserie, mise en service il y a 2 ans. Les visiteurs ont remarqué le bien-être et la croissance des veaux permis, entre autres, par le système de ventilation bio-dynamique. De quoi repartir avec de belles idées...

 Les veaux sont élevés dans des conditions de température et
d’hygrométrie maîtrisés grâce à un système automatique de régulation.