Montbéliarde Association
Organisme de Sélection de la Race Montbéliarde
Montbéliarde Association
A parliament, a breeders'association, a source of references

Indexation de Décembre 2019 : complément d’informations

Actualité du 19/12/2019

 56 nouveaux taureaux indexés en ISU

56 taureaux viennent d’être indexés pour la 1ère fois en ISU le 4 décembre dernier (lien nouveaux taureaux). 52 d’entre eux n’ont pas de fille : leur ISU moyen s’établit à 148 points avec un CD de 68.3. Sur ces 52 taureaux, 45 ont un père avec aucune fille !

Nouveaux taureaux sans fille

Au niveau racial, on compte à ce jour 6 taureaux >= à 160 points d’ISU (dont 2 « confirmés) et 59 >= à 150 (dont 6 «confirmés »). Parmi ces 59 taureaux, 23 viennent d’être indexés (3 à 160 et + d’ISU) et affichent des niveaux d’indexation très élevés : 3 > + 1000 KG de lait, 3 >= à + 2,0 en TP, 5 > à 120 en MO, 8 >= à +1,0 en STMA, 5 >= à +1,0 en REPRO, 4 >= à 115 en VT.

L’offre génétique n’a jamais été aussi « riche » qu’actuellement ; les résultats de la sélection génomique se concrétisent par des taureaux qui cumulent qualités en production et morphologie, le tout avec des fonctionnels très positifs : pour exemple, sur les 6 taureaux >= à 160 points d’ISU, 5 ont leurs 3 index fonctionnels (STMA, REPRO et LGF) >= à 0 !

Enfin, sur les 56 nouveaux indexés, seuls 7 taureaux affichent un taux de parenté (par généalogie) < à 6,0% ; il semble donc indispensable de les inclure dans les plans d’accouplements pour une bonne maitrise de la variabilité des troupeaux (3 ont un ISU >= à 145 !)

Variation individuelles d’index

Pour les 995 taureaux nés depuis 2009 (quelque-soit leur niveau d’ISU), il est possible de consulter leurs principaux index actuels et leur évolution grâce au lien suivant.

Evolution moyenne  des 995 taureaux nés de 2009 à 2018

A cette époque de l’année, l’apport de nouvelles filles dans les index  concernent davantage la production (+ 22 filles en moyenne par taureau pour les 995) et les fonctionnels que la morphologie (seulement + 2 filles en moyenne).

Plus fortes hausses

 36 taureaux nés depuis 2009 gagnent de 4 à 15 points d’ISU ; pour 25 d’entre eux, l’apport d’au moins 10 filles supplémentaires peut expliquer cette évolution. On y retrouve 3 taureaux « confirmés » à plus de 150 d’ISU (2 à + de 160 points)

Plus fortes baisses

Une baisse entre 4 et 8 points d’ISU impactent 50 taureaux ; comme pour les hausses, ces variations proviennent de l’apport de nouvelles filles ou d’une évolution défavorable de l’ISU de leur père.

Evolution moyenne entre décembre et août 2019 par année de naissance des taureaux